Baraque de Fraiture

Une bonne nuit à perpètes-les-oies (i.e. une cinquantaine de kilomètres de Lübeck) :

Puis traversée de la Germanie par l’A1 et l’A4, un classique.
Une pensée pour Claire en traversant Liège

Enfin, repas et bivouac à Baraque de Fraiture, 800 mètres, ce qui est conséquent, non ?
Des traces au sol évoquent le sanglier de l’Ardenne. Prudence, cette nuit, donc.

Et demain, dernier jour de voyage, ce sera le 89eme jour… Et si on traînait un peu pour faire 90 ?

2 Replies to “Baraque de Fraiture

  1. Dommage de vous voir rentrer! Votre chronique voyageuse va nous manquer : on était bien avec vous à admirer tous ces beaux paysages et ces belles rencontres. On a eu froid avec vous et chaud aussi parfois. On a été piqués par les moustiques et on a affronté la neige, la pluie et la boue (moins que lors de nos voyages précédents tout de même). On a eu peur pour vous mais on a été rassurés de vous voir dans vos bivouacs avec votre petite bière et votre popote. On s’est émerveillés avec vous de tous ces monuments, paysages sublimes et populations locales sympathiques et on veut encore en voir plein. Alors surtout ne rentrez pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *