Ardanuç

Un vent énorme pendant la nuit, qui disparaît au matin. En revanche, les nuages jouent à cache-cache avec nous. Un coup en dessous, un coup au dessus.
Spectaculaire.

Descente très belle et tranquille.


Arrêt à midi dans la petite ville d’Ardanuç.
Beaucoup d’activités, beaucoup de commerces, restos, cafés.
Un plaisir.
Ici, le métier existe encore

Puis immense détour pour contourner le lac du barrage de Deriner, près d’Artvin. Je ne sais combien de tunnels ont du être percés pour cette route, peut-être trente ? C’est étonnant.
Puis arrêt après le col d’Yayla

Bois de pins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.