Bakuriani

Nous qnuittons nos pâturages pour aller vers le col.
Surprise, bureau de police au col, contrôle.
Assez inhabituel.
Descente du col, un vieux poste d’observation, russe, sans doute.
Béton pourri

Course et repas à Bakuriani, gros village de vacances, air frais, soleil.
Les petits marchands, vendent des bouées et des imperméables —en montagne, on ne sait jamais.
Et puis l’erreur de la journée : « allons voir Borjomi », l’eau minérale tellement appréciée des russes.
Grosse erreur, des kilomètres avec les fous de la route du dimanche, un fond de vallée étouffant et vieillot. Un building de 10 étages. Béton pourri.

Retour à Bakuriani, un mal fou à trouver un bivouac.
Échouage au départ d’un téléski.

Il reste les nuages… celui-ci a une forme d’oiseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.